Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 24 septembre 2006

La discographie intégrale française des Rolling Stones

Le Club des Stones Symp@thyforthedevil communique :

Satisfaction
La discographie intégrale française des Rolling Stones


Collectionneurs depuis plus de vingt ans, Michel Alzon et Eric Pierre ont décidé de partager leurs découvertes, dans une discographie intégrale française, en quatre volumes.

medium_AccroVinyles1.jpg


medium_AccroVinyles2.jpg


Chaque volume est limité à 500 exemplaires.

La présentation est soignée, format 45 tours, couverture glacée recto verso, tous les disques sont répertoriés avec un visuel recto/verso, accompagnés de quelques commentaires et d’un indice de rareté.

Pour commander, écrivez directement à l’association Accro Vinyles, en précisant vos coordonnées, sans oublier de joindre votre règlement par chèque, à l’ordre de Accro Vinyles.

ACCRO VINYLES
BP28

7 rue Anne Desrays
79101 THOUARS
France

Plus d’informations en vous adressant directement à l’association accrovinyles@voila.fr

SATISFACTION - VOLUME 1
Tous les disques 45 tours EP, SP et juke-box édités par DECCA France, de 1964 à 1971.
56 pages toutes en couleurs sur papier glacé

En plus de tout cela, on vous révèle les trucs et astuces pour identifier les éditions des disques DECCA, grâce aux références, logos et étiquettes.

medium_AccroVinylesRarete.jpg


medium_AccroVinylesSommaire.jpg


SATISFACTION - VOLUME 2

Tous les disques 45 tours EP, SP, juke-box, promos, dicotélex, collectors et les SP solos édités par Rolling Stones Records, WEA, Pathé Marconi, EMI, CBS, Sony, Virgin et DECCA France, de 1971 à 2006.
64 pages toutes en couleurs sur papier glacé, plus de 240 photos.

En bonus, une sélection de collectors étrangers, un rappel des 45 tours US London, et deux pages de rectificatif du Volume 1.

Préface de Jacques Leblanc, Juke Box Magazine.

medium_DiscoVol2_201.jpg


medium_DiscoVol2_206.jpg


medium_vol2_201.jpg

07:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1)

lundi, 18 septembre 2006

18 septembre 1970, il y a 36 ans ... Jimi HENDRIX

1970
18 septembre

medium_1970_jimi_hendrix.gif


JIMI HENDRIX


Mort à LONDRES de JIMI HENDRIX.... 27 ans !


Il était annoncé dans les prochains mois pour un concert au palais des sports de LYON-GERLAND



medium_lucien.jpg


1942-1970

medium_jimi36.jpgIl est né à 10h15 le matin du 27 novembre 1942 au King County Hospital de Seattle.
Sa mère, Lucille (de son nom de jeune fille Jetter), est alors agée de 17 ans et son père, Al est à l'armée et qui plus, est caserné en Alabama à des centaines de kilomètres de Seattle...
Il fut tout d'abord prénommé Johnny Allen Hendrix puis plus tard son nom a été changé par son père en James Marshall Hendrix plus connu sous le nom de Jimmy.
Nous laisserons tout le coté personnel de la vie de Jimi Hendrix pour uniquement s'attacher à sa carrière musicale.

medium_p55418bjchxhendrix.jpg


Celle ci commence de bonne heure car dans sa famille on écoute énormément de musique, il baigne donc dans l'univers de Duke Elington, Louis Jordan et bien d'autres.

........ Juin 1964, les Rolling Stones sont en ville ! Dans leur bagage, il y a Linda Keith.
Cette dernière, petite amie en cours de rupture avec Keith Richards, le remarque et elle en parle à Chas Chandler.
Ce dernier a été le bassiste des Animals, groupe qui a connu un succès international avec la reprise du traditionnel "House of the Rising Sun". (ne pas oublier "Don't Let Me Be Misunderstood" qui depuis 1964 est repris à peu pres tous les ans...)

medium_jncjimi2.jpg


.......Le 24 Septembre 1966, un samedi, Jimmy débarque à Londres.
Il aurait du être accompagné de Randy California, mais les parents de celui-ci, le jugèrent trop jeune pour le voyage (il avait juste 15 ans...).
Cela n'empéchera nullement Randy California de faire une fort belle carrière au sein Spirit.
Fin Septembre, Jimmy jamme sur la scène du Blaise avec le Brian Auger Trinity, un français est dans la salle et repère Jimmy.
Cet artiste français s'appelle Johnny Hallyday et il cherche une première première partie pour sa nouvelle tournée française.
Précision : dans les années 60, il pouvait y avoir 4 ou 5 groupes avant la tête d'affiche, car généralement les groupes ne jouaient que 3 ou 4 titres (ceux classés dans le Top du moment).
Et comme le producteur du jeune guitariste n'est autre que Chas Chandler.

...............Septembre 1970 :
Le 6, dans le cadre du "Love and Peace Festival", Jimi interprète sans le savoir son dernier show officiel à Fehmarn en Allemagne .Il commence le show par le très classique "Killing Floor" et finit par "Voodoo Child".
Le 11, Jimi donne sa dernière interview à Londres.
Le 16, Jimi jamme avec Eric Burdon and War au Ronnie Scott's Club.
Il est mort le 18 Septembre 1970, à l'age de 27 ans.
Les causes de cette mort sont hors de propos.
Il n'est pas question de porter un jugement, ni de donner un fondement à une énième tentative d'explication, il est simplement regrettable qu'un jeune homme de 27 ans soit mort.

medium_jimi34.jpg


Il laisse derrière lui une oeuvre qui lui survivra pendant, je l'espère, très longtemps.



medium_velo_31_juillet_011.jpgRockin'Daddy a pioché ces quelques lignes dans Jimi Hendrix Story dont vous trouverez l'intégralité en allant sur :
http://musicolinuxien.lost-oasis.net/jimi/jimi.php

A voir aussi : Papy's Rock, ou 40 années de Rock N'Roll : http://pappy-srock.midiblogs.com/



medium_Guitar_smoke1MA11676124-0003.gifCrazy Doc nous précise : " HI DADDY
Tu n'as pas précisé que " STONE FREE " est un putain de bon morçeau du grand JIMMY qui nous a inspiré pour créer l'assos et qui peut se traduire par : " Défonce libre
"."


medium_65756980543cc2262b0f94.2.gifDans la collection de

Denis,

les 4 premiers vinyls
d'Hendrix
.....

medium_hendrix_denis.jpg


medium_SMILE_71.gifthe Doc nous a traduit :

VOODOO CHILE ( VAGUE RETOUR ).

Je suis debout prés d'une montagne
Je l'abats du tranchant de la main.
Je ramasse les morçeaux et je construit une île,
Eventuellement j'éléve même un peu de sable
Car je suis l'enfant vaudou.
Dieu le sait, je suis l'enfant vaudou.

Je n'avais pas l'intention réelle de te priver de ton temps si doux,
J'te jure j'te le rendrai un de ces jours.
Et si je ne te rencontre plus dans ce monde;
Je te verrai dans l'autre, alors ne tarde pas, ne tarde pas
Car je suis l'enfant vaudou.
Dieu le sait, je suis l'enfant vaudou.

09:30 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1)

samedi, 16 septembre 2006

Hey Brigitte... aux fourneaux !

medium_23_33_1.gifBrigitte nous a passé un message de protestation : " C'est quoi ce blog ? Y a même pas des recettes de cuisine ! Des conseils en mode... "

medium_5_2_106.3.gifCrazy Doc lui propose....

Jambalaya de la Nouvelle Orléans.

Le mot Jambalaya vient du français jambon et de l'africain ya qui veut dire riz, à la servant de liaison.
Ce plat est d'origine espagnole, un dérivé de la fameuse Paëlla.

medium_18-02-06029.jpg


Recette du Jambalaya de poulet pour 8 personnes.

Ingrédients:
500 g de chorizo coupé en tranches de 1,5 cm.
1 tasse de céleri haché.
1 gros oignon haché.
3 gousses d'ail éminçées.
1 poivron vert, 1 poivron rouge.
3 tasses de bouillon de poulet.
500 g de tomates pelées entiéres en boite hachées et égoutées.
2 feuilles de laurier.
1 cuillerée à café de Tabasco.
1/2 cuilléree à café d'origan.
1/2 cuillérée à café de thym.
1/4 cuillérée à café de quatre-épices.
1 tasse et demi de riz.
500 g de poulet cuit coupé en petits morçeaux de 2,5 cm.
Persil.
4 cuillérées à soupe d'huile végétale.

**** Faire chauffer l'huile dans une cocotte ou une casserole à fond épais.
Ajouter la saussice, le céleri, l'oignon, les poivrons et l'ail. Faire cuire 5 minutes environ. Ajouter en tournant le bouillon les tomates, le laurier, le Tabasco, l'origan, le thym et le quatre-épices.
Porter à ébulition.
Réduire le feu et laisser mijoter sans couvercle pendant une dizaine de minutes en remuant de temps en temps pour éviter que la préparation n'accroche.
Verser le riz en tournant. Couvrer et laisser mijoter 15 minutes.
Ajouter le poulet, couvrer et laisser mijoter 5 minutes de plus et ce jusqu'a ce que le riz soit tendre.
Couvrer et laisser reposer 10 minutes. Retirer le laurier et saupoudrer de persil.

Bon appétit.****

medium_247.181.2.jpg @+ THE DOC.

08:10 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

Souvenirs... Garons le 5 mars 2005 !

Printemps 2005, rendez-vous à Garons , avec ce soir la présence "on stage" de STONE AGE et de JUMPIN'JACK FLASH.

La soirée avait pour thème : les 45 tours des ROLLING STONES avec une impressionnante collection présentée....

medium_Stone_Free_Garons_5_mars_2005_008.jpg


Pour ravir nos amis présents un set d'enfer avec le trio STONE AGE.
Toujours ce savoureux mélange de Pop, blues, Rock.
Sans jamais oublier l'inévitable clin d'oeil aux Cailloux...

medium_Stone_Free_Garons_5_mars_2005_014.jpg


Only Rock N'Roll, sans aucun doute avec ce concert de JUMPIN' JACK FLASH pendant lequel se succèdent les grands classiques incontournables de Jerry Lee, Litlle, Chuck et bien d'autres.
Difficile de ne pas bouger, un grand moment.

medium_Stone_Free_Garons_5_mars_2005_053.jpg


Et un peu plus tard, le traditionnel boeuf; ou comment respirer la joie de jouer ensemble....

medium_Stone_Free_Garons_5_mars_2005_100.jpg


L'album du Dad'

medium_Stone_Free_Garons_5_mars_2005_002.jpg

Antonio, Dad' et Doc' FOFO



medium_65756980543cc2262b0f94.gifEt vous, chers amis, un souvenir à faire partager ?

Envoyez votre reportage & photos ici : stonefree@wanadoo.fr

06:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 15 septembre 2006

Toute ma musique en BLACK !

Teddy Bear raconte : TOUTE MA MUSIQUE EN BLACK !

medium_tutti_logo.jpg"Premiers pas avec une rencontre qui date de 1954 environ lorsque.......

Nous sortions, mes copains et moi d'une séance de cinéma dont je ne rappelle pas le film.
C'était donc un samedi après-midi et dans le café où nous avions établit notre P.C un juke box trônait duquel sortaient des chansons de l'époque comme " Come Prima" et autres tubes. Nous étions environ en 1954 et déjà sur les radios Bill Haley faisait rage avec son "Rock round the clock" genre de musique qui nous faisait baver. Ce jour là le patron du bar italien qui nous accueillait nous signala qu'une nouvelle série de microsillons avaient été installés en nous recommandant de choisir le N° 48.
Une pièce de 20 centimes et nous sommes entrés dans un autre monde.

medium_tutti_20060113_110501.jpg


Tutti Frutti de Little Richard. Un coup de folie. C'est ce que vous pouvez entendre actuellement (sur le blog). Ce morceau repassa environ trois millions de fois dans l'après midi. Au point où le patron crut que son appareil était en panne et de couper l'alimentation tellement il en avait marre. Seul rade dans le coin à distribuer Little Richard, le lendemain nous étions là de bonne heure.
L'autre face était "Rit it up", une reprise de Bill Haley l'homme à la mèche collée qui le rejeta directement dans le rayon des seconds couteaux du Rock. En attendant Elvis. C'est le début d'une histoire."

la suite sur ce super blog :http://tutti.allmyblog.com/index.php?debut=40

06:10 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1)

jeudi, 14 septembre 2006

Jerry Lee Lewis, **LAST MAN STANDING**

En exclu, l'intégralité du dernier album du KILLER....

medium_Photo_jerry_lee.jpg


http://www.kzps.com/cc-common/mfeatures/player/player.html?songLink=all&folderName=jerryleelewisOD&gateway
=exiting&sneakpeek=false


.......; et voilà Jerry Lee Lewis.

06:25 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1)

mercredi, 13 septembre 2006

Doktor Stones' book

medium_5_2_106.gifDenistone nous écrit : "Dernièrement j'ai reçu Satanic (vinyl mono) un son génial et irréprochable, un peu comme le SF Sorrow (frissons garantis)....

je comprends notre bien aimé Doktor Stones qui écrit :"Satanic a toujours été un de mes albums préférés, ne comptez pas sur moi pour vous en dire du mal
"

Et à propos de Doktor Stones, avez vous lu son dernier bouquin ?

medium_livre_doktor_stones.jpg

06:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 11 septembre 2006

Les Stones à NICE... Y êtes-vous allés ?

Le compte-rendu de Rockin'Daddy

medium_nicejeep21.jpg


2006, Le Bigger Bang des Rolling Stones se pose à Nice...
8 août, Palais Nikaïa.


Nikaïa viendrait d'après l'aimable marchand de journaux à qui j'achetais Nice Matin du vieux grec. Nikaïa, c'est tout "bêtement".... NICE !

Après avoir loupé les shows de Barcelone et de Paris pour cause d'annulation, nous avons cette chance d'être enfin là ce 8 août qui restera une fois encore gravé pour longtemps dans nos petites têtes...

Vers 15 H 00 et environ 450 bornes dans l'auto, on dépose nos valises à l'hôtel (complet depuis très longtemps et qui pour l'occasion avait passé le prix des chambres de 44 à 55 €....).

Un petit tour sur la promenade des Anglais, le temps de se dégourdir les jambes et savourer la beauté du coin.
Le temps aussi d'acheter la presse locale, NICE MATIN ayant sorti un encart spécial Stones pour l'occasion.

medium_nicematin_8_aout.jpg


Sans oublier la photo souvenir devant l'AFFICHE.

medium_nice_affiche_avec_co.jpg


Chemin faisant une petite halte pour se désaltérer, et c'est ainsi que nous avons discuté avec l’ingénieur des effets spéciaux rencontré dans ce bar alors que nous achetions nos sandwiches pour le soir…

Je lorgnais sur son badge Back Stage pendu à son coup…

Le mec, d’un « âge » m’a fait marrer en me disant au cours de notre discussion : « Le World Tour de Hallyday, c’est la France… Les Stones ......!!! »

C'est vers 19 H 00 que l'aventure commence en prenant un des bus des nombreuses navettes gratuites mises à disposition par la ville.
Premier merdier, le goulet d'étranglement aux entrées avec ces fouilles pour "éliminer" les appareils photos et les bouchons sur les bouteilles d'eau.
Comme le disait un de nos voisins, on laisse entrer dans les Rave party des tonnes de merde et ils viennent nous gonfler alors qu'ils savent pertinemment que bon nombre de téléphones portables sont dotés d'appareils photos ou vidéo.... M'enfin.

Et l'attente en voyant au fur et à mesure les espaces se remplir, et d'avaler nos petits casse-croûtes... Manière !

C'est vers 22 h 00 que les détenteurs des billets donnant accès aux balcons surplombant la scène s'installèrent. Nous étions pliés de rire lors de la huée de sifflets qui accueillirent ces locataires "privilégiés à 300 € le tixon...".
A noter que durant le show Keith ne s’est à aucun moment retourné vers eux, alors que Mick, de temps à autre, entre deux gambades, leur faisait un petit geste !!! Sacré Mick !

Très surpris que pour une fois, bien avant le démarrage du show l’ambiance a monté plus rapidement dans les tribunes que sur la pelouse…. Génial on gueulait plus fort que les "jeunes" d'en bas !!!!

22 H 15, c'est l'apocalypse !!!!!

Sur l'écran géant est projeté ce qui pourrait être le fameux Big Bang tant redouté.
Cette projection où se retrouve dans ce désordre de fin du monde divers objets dont, pêle mêle des guitares ou des langues s'agitant dans ce sauve qui peut terrifiant, se termine dans une fureur de bruit et d'éclairs annonciateurs du Riff d'enfer du non moins satanique Keith Richard .... JUMPING JACK FLASH !!!!! qui sonne le départ de plus de deux heures de délires.....

medium_nice1.jpg


Vue de la scène et un des nombreux effets spéciaux pyrotechniques...

La suite du concert !!!! Quelques lignes d'un ami du Forum TWIS en donnent une bonne idée :

**** Les grand moments du show... ben tout en fait !
Le meilleur Let's spend the night together que j'ai eu l'occaz d'écouter, un émouvant As tears go by, même si je me demande si le Jag' ne s'est pas un peu perdu dans les paroles.
Un Streets of Love impeccable et la chanson passe décidemment très bien en live. Un Midnight Rambler... pfff the claque in the tronche !
Ces guitares les amis... un son caverneux venu d'outre-tombe, l'harmo du Jag', le beat de Charlie...
Le set de la B-Stage qui a réveillé le public (un peu mou de mon côté, j'étais Ron's side, collé à la rampe à 20 m de la scène).
Un Sympathie For The Devil titanesque (rien à voir avec celui du SDF un peu foiré je pense) avec un duel de guitare de 1ère bourre (Ron avait sorti sa Gibson L5S pour l'occasion !). Un Paint it, black nickel chrome... Keith nous a joué l'intro mais alors quelle puissance... et ce signe de la main pour donner le signal à Charlie, quelle classe !
Un Satisfaction à fond les ballons avec un public enfin déchaîné ! ****

medium_nicejeep8.jpg


D'ailleurs dans les tribunes, où nous étions, les sièges furent très souvent libérés de leurs occupants debout et frappant les mains alors que Jagger & Co nous fracassaient la tête avec le géant Midnight Rambler (rien que pour le Dad’), l’incroyable Paint it Black « dédié à Corinne… ».
Sans parlé du délire sur Satisfaction.

medium_nicejeep25.jpg


Standing ovation, comme on dit maintenant, qu’on était pour le Charlie et pour le Keith.
Ce putain de Keith qui a réussi comme pour P’tit Stones à Paris, a provoquer quelques chaudes gouttes sur les joues du Dad’….
Et je ne vous parle même pas des nombreux frissons qui m’ont accompagné durant ces deux merveilleuses heures.

medium_nicejeep37.jpg


2003, nous nous étions séparés après un concert extraordinaire, 2006, difficile de trouver des mots plus forts pour pouvoir exprimer mes ressentiments sur ces légendes encore plus vivantes que jamais.

Et nous avons pensé en marchant, et si Jagger qui a dit à la prochaine (au SDF) pensait déjà vraiment à 2007 ?

Ce serait génial NON ????

medium_nicejeep55.jpg


Le bordel reprit ces droits à la sortie, Quasi impossible d'accéder aux bus pris d'assaut. Aucune indication, rares explications....
Nous n’avons pas aimé se taper le chemin du retour à l’hôtel à pied.
Environ une heure (moins long qu’à Montpellier en 1995, mais même punition).

Mercredi matin, après une nuit très courte, direction la Presse avec l'achat de NICE Matin:

medium_la_presse_nice.gif


Puis grande discussion passionnée avant le départ, devant l’hôtel, avec pas mal de gens extasiés .
Un parisien, ou encore un Ch'ti confrontant son accent avec l'ami toulousain.
Pour certains c'était la première fois, autant dire la grande claque.
Unanimes à dire.... INCROYABLES ces types, cette énergie, cet enthousiasme....
Et de se dire en se quittant, à la prochaine, pour sûr, nous y serons.

Lors de l'arrêt buffet à Marseille, nous avons trouvé l'édition de la Marseillaise.

medium_la_marseillaise.gif


De retour à Puisserguier ce mercredi soir, nous étions crevés mais HEUREUX …

06:30 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1)

Un double live des New Barbarians

Le Club des Stones Symp@thy for the devil nous annonce
(http://www.sympathyforthedevils.com/)

Un double live des New Barbarians

medium_NewBarb2.jpg


Mi-octobre, Wooden Records, le label de Ron Wood sortira officiellement un "classic bootleg", le concert des New Barbarians dans le Maryland en 1979.

C'est le premier document officiel des New Barbarians

CD 1
Sweet Little Rock’N’Roller
Buried Alive
F.U.C. Her
Mystifie Me
Infekshun
Rock Me Baby
Sure The One You Need
Lost & Lonely
Love In Vain
Breathe On MeCD 2
Let’s Go Steady
Apartment N°9
Honky Tonk Women
Worried Life Blues
I Can Feel The Fire
Come To Realise
Am I Grooving You
Seven Days
Before They Make Me Run
Jumpin’ Jack Flash

Live, Capitol Center Arena, Largo, Maryland, USA, le 05/05/1979.

medium_yayaskeith.2.jpgLe courrier du rock et de la chanson (Yahoo)

- 50% des Rolling Stones en live - Le double album live "Buried Alive" (Maryland 1979) du groupe New Barbarians, enregistré en 1979, paraîtra mi-octobre. L'album a toutes les chances d'être la cible des collectionneurs puisque ce groupe éphémère a eu la particularité de compter en ses rangs deux des Rolling Stones, Ron Wood et Keith Richards, aux côtés de Stanley Clarke, Bobby Keys, Ian Mc Lagan et Joseph "Ziggaboo" Modelist. Des pirates de ce disque existaient déjà mais c'est la première fois qu'il sort de façon officielle. Ce double album paraîtra mi-octobre sur le label de Ron Wood, Wooden Records (distribution Socadisc).

05:30 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 10 septembre 2006

Ces messieurs chantent le blues

Quelques bons souvenirs de notre sympathique Trio, *STONAGE* à Saint Etienne....

medium_doc_st_etienne.JPG

Journal Le PROGRES

medium_doc_trio1.jpg

Doc Fofo

medium_doc_trio2.jpg

David Gaillard

medium_doc_trio3.jpg

Bobby Hiebler

10:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)