Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 01 janvier 2012

Les Voeux du Crazy Doc'Président

voeux stones 2012.jpg

mardi, 20 décembre 2011

The ROLLING STONES, Shine a Light

Ce Soir

Mardi 20 Décembre

20 H 40

The ROLLING STONES

 Sur ARTE

Shine a Light

 stone free

mardi, 29 novembre 2011

Brussels Affair 73

17 novembre 2011

Rolling Stones

Sortie officielle de Brussels Affair !

Google a lancé hier aux USA le service Google Music, uniquement accessible pour le moment aux résidents américains.

L'info n'aurait pas particulièrement sa place ici (NDLR : Site Symp@thyforthedevil) si ce lancement n'était accompagné d'une surprise de taille : une série de six concerts des Rolling Stones exclusivement disponibles via Google Music.

 

Et le premier concert proposé n'est autre que : Brussels Affair 1973 !

 

Pour le moment, on ne peut que baver devant la featurette disponible sur YouTube :

http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DvbnrHE9lP1g%26feature%3Dyoutu.be&h=_AQFn11eMAQGqYDvAN_9m4YMxjBKJFTQM1mXipQQcL-DgNA.

 

Brussel's Affair 73.jpg

 

Pour le moment…

06:30 Publié dans Actualités, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stone free

jeudi, 24 novembre 2011

Aux Editions Gründ, un nouveau livre

 Les Rolling Stones

 Combien de groupes peuvent se vanter d'avoir occupé la scène musicale avec succès pendant 50 ans ? D'avoir donné des concerts devant plus de 1 500 000 personnes ? D'avoir vu leurs titres occuper le top des hits parades à chaque décennie depuis 1960? Un seul et unique groupe possède ce palmarès extraordinaire :

les Rolling Stones.

 L'histoire du groupe est bien entendu profondément marquée par le rock'n'roll, mais aussi par les excès. Véritables mythes et légendes, les membres du groupe possèdent des personnalités étonnantes et par-dessus tout, une énergie et un talent hors du commun.

 L'auteur dévoile l'histoire de ce groupe hors du commun : décennies après décennies, albums après albums et présente chacun des membres du groupe. L'incontournable duo d'auteurs Mick Jagger et Keith Richards a toujours été présent dans le groupe, tandis que d'autres membres comme Brian Jones et Bill Wyman ont été remplacés.

 Retrouvez tout au long de l'ouvrage de sublimes photographies ainsi que de nombreux fac-similés reprenant les moments clés de l'histoire du plus célèbre groupe de rock.

 

Livre Rolling Stones Editions Gründ.jpg

 

 Glenn CROUCH

Traduction : Nadia FISCHER
Collection Histoire sur le vif

Les Rolling Stones : un groupe légendaire

 

 

39.95€

64 pages

 

mercredi, 09 février 2011

Mort du guitariste irlandais

stone free

 

Gary Moore.

LONDRES (AP) — Gary Moore, ancien guitariste du groupe de rock irlandais Thin Lizzy a été retrouvé mort dans une chambre d'hôtel en Espagne, a-t-on appris auprès des membres du groupe. Il était âgé de 58 ans.

Le manager de Thin Lizzy, Adam Parson, a précisé à la BBC que le corps sans vie de Moore avait été découvert dimanche dans sa chambre d'hôtel alors qu'il était en vacances sur la Costa del Sol. La cause du décès reste pour l'instant inconnue.

Né à Belfast (Irlande du Nord) en 1952, Gary Moore a d'abord été membre de Skid Row avant de rallier Thin Lizzy en 1973, groupe avec lequel il a joué pour l'album "Nightlife". Il devait quitter Thin Lizzy au bout de quatre mois, pour le retrouver quatre ans plus tard à l'occasion de l'album "Black Rose", pour le quitter à nouveau pour débuter une carrière solo.

En solo, ses compositions aux mélodies profondes et aux sonorités "blues" lui ont valu les honneurs de ses pairs. Durant ses périodes d'infidélité à Thin Lizzy, Moore a notamment collaboré avec George Harrison, Ozzy Osbourne ou les Beach Boys.

Le groupe Thin Lizzy a connu plusieurs gros succès dans les années 70 avec des chansons comme "The Boys are Back in Town" ou "Whiskey in the Jar". AP

 

09:09 Publié dans Actualités, Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stone free

vendredi, 12 novembre 2010

Life

keithrichardslif.jpgSans me tromper beaucoup je pense que c’est un des nombreux cadeaux de Noël qui sera dans mes boots cette année…

 

A noter une interview de Keith sur Télérama.

 

On peut notamment y lire :

 

« Aujourd’hui, il reste encore Mick Jagger et Charlie Watts.

Le noyau central, originel, est toujours là. Il ne faut pas y toucher. Je serai capable de tuer celui qui chercherait à le détruire. »

 

Dad'

 

télérama KEITH.JPG

07:25 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : stone free

lundi, 11 octobre 2010

Mort de Solomon Burke

L’évêque soul

Solomon Burke

pose son sceptre

solomon burke.jpg

 

Disparition.

L’auteur du mythique

«Everybody Needs Somebody to Love*»,

est mort hier, à 70 ans.

http://next.liberation.fr/culture/01012295470-l-eveque-so...

*Reprise, entre autres,

par The Rolling Stones

 

We're so glad to see so many of you lovely people here tonight, and we would especially like to welcome all the representatives of Illinois' law enforcement community that have chosen to join us here in the Palace Hotel Ballroom at this time.

We sincerely hope that you all enjoy the show and please remember people, that no matter who you are, and whatever you do to live, thrive and survive, there are still some things that make us all the same: you, me, them, everybody, everybody !

Everybody needs somebody Everybody Needs Somebody To Love Someone to love (Someone to love)

Sweetheart to miss (Sweetheart to miss) Sugar to kiss (Sugar to kiss)

I need you, (you) you, you I need you, (you) you, you I need you, (you) you,

you in the morning

I need you, (you) you, you when my soul's on fire Sometimes I feel, I feel a little sad inside When my baby mistreats me, I never never have a place to hide,

I need you! Sometimes I feel, I feel a little sad inside

 When my baby mistreats me, I never never have a place to hide,

I need you, (you) you, you. I need you, (you) you, you You know people when you do find somebody, hold that woman, hold that man, love him, hold him, squeeze her, please her, hold, squeeze and please that person, give 'em all your love, signify your feelings with every gentle caress, because it's so important to have that special somebody to hold, kiss, miss, squeeze, and please.

Everybody needs somebody Everybody Needs Somebody To Love Someone to love (Someone to love) Sweetheart to miss (Sweetheart to miss) Sugar to kiss (Sugar to kiss)

I need you, (you) you, you I need you, (you) you, you I need you, (you) you, you in the morning I need you, (you) you, you when my soul's on fire

Lire la suite:

http://www.greatsong.net/PAROLES-THE-BLUES-BROTHERS,EVERY...

11:25 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : stone free

mardi, 25 mai 2010

Jagger au Festival de Cannes

Mick Jagger

A Cannes

Mick Jagger Cannes 19 mai 2010.jpg

 

Reuters/Yves Herman

Mick Jagger2 Cannes 19 mai 2010.jpg
Mick Jagger3 Cannes 19 mai 2010.jpg

STONES IN EXILE

Jagger fait fureur

Cédric Bélanger

 

CANNES - Les Rolling Stones devaient tous y être, mais finalement, seul Mick Jagger s’est déplacé à Cannes pour la présentation du documentaire Stones In Exile. Qu’à cela ne tienne, ce fut suffisant pour remuer la Croisette.

Une bonne heure avant la première des deux présentations du film de Stephen Kijak, dans le cadre de la manifestation parallèle de la Quinzaine des réalisateurs, les deux files d’attente pour entrer à l’intérieur du Palais Stéphanie s’étiraient chacune sur des dizaines de mètres.

C’est pour cette projection qu’était attendu le célèbre chanteur des Stones. Il s’est finalement pointé une trentaine de minutes avant la séance, au grand plaisir des photographes.

 

«STUPIDES»

 

À l’intérieur, il régnait une ambiance se prêtant davantage à un spectacle rock qu’à une projection de film. De nombreux admirateurs avaient pu s’y glisser, de sorte c’est sous un tonnerre d’applaudissements que Jagger, flanqué de Kijak, est monté sur scène, avant la projection, pour s’entretenir avec le public, en anglais et en français, s’il vous plaît.

«Avec ce documentaire, nous voulons évoquer l’époque de 1971, alors que nous étions jeunes, beaux et stupides. Maintenant, nous ne sommes que stupides», a blagué Jagger, provoquant les rires des spectateurs.

«En 1971, a-t-il ajouté, Nixon était à la Maison Blanche, la guerre du Vietnam faisait rage et Eddy Merckx a gagné le Tour de France. Malheureusement, nous ne savions rien de cela parce que nous étions enfermés dans une villa à faire ce disque.»

Ce disque, c’est Exile On Main St., pièce maîtresse de leur discographie, enregistré dans des conditions particulières, en 1971, dans le sud de la France, relate le documentaire.

Aux prises avec de lourdes dettes fiscales, les Stones quittent la Grande-Bretagne pour s’établir en France, question de se refaire. Keith Richards et sa femme Anita s’installent à la villa Nellcotte et c’est là, dans une atmosphère de fête continuelle où abondent alcool et drogues dures, que le groupe jettera les bases de Exile On Main St..

 

 

ORDINAIRE

 

Le documentaire de Kijak s’appuie énormément sur les photographies du Français Dominique Tarlé, qui a eu à l’époque la chance d’habiter la villa pendant six mois. Des entrevues inédites avec les membres du groupe, quelques vidéos d’époque et de courts commentaires de Sheryl Crow, Jack White, Benicio Del Toro, Will I.Am et Martin Scorcese meublent les soixante minutes du film.

Stones In Exile s’adresse d’abord et avant tout aux admirateurs du groupe qui auront du matériel d’archives intéressant à se mettre sous la dent, même s’ils n’apprendront rien de vraiment nouveau. Pour les autres, Stones In Exile est une musicographie sans grand panache.

07:11 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stone free