Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 13 juin 2010

Le film des Stones sur la 5

France 5

ce jeudi 10 juin

la French connexion

à 20 H 35

stones in exile*

 

documentaire

 

Egrenés tout au long du documentaire, les clichés exceptionnels du photographe Dominique Tarle permettent de reveler l’intimité des Rolling Stones, des sessions d’enregistrement aux répétitions, en passant par les moments de détente ou de festivités.

 

A l’occasion de la reédition d’Exile on main street, considéré comme le meilleur album des Rolling Stones, France 5 programme le documentaire de Stephen Kijak, présente à la quinzaine des réalisateurs du festival de cannes. grâce a de nombreux temoignages et images d’archives, les inconditionnels des Pierres qui roulent peuvent ainsi revivre l’enregistrement de cet opus mythique paru en 1972.

 

480_36226_vignette_Stones-03-17MB.jpg

 

Harcelés par les médias au début des années 1970 et pour des raisons fiscales, les Rolling Stones se refugient en France, près de Nice, à Villefranche-sur-mer. dans la prestigieuse villa Nellcote louée par Keith Richards, ils enregistrent Exile on main street. pendant l’été 1971, ils s’adonnent à tous les plaisirs, entourés d’artistes et d’amis. Comment ont-ils élaboré leur album ? Dans quelles conditions ces garçons à la réputation sulfureuse ont-ils travaillé ? Alors qu’il avait prévu de passer une journée avec eux, le photographe français Dominique Tarle finit par rester plus de six mois avec le groupe. Egrenés tout au long du documentaire, ses clichés exceptionnels permettent de reveler l’intimité des Rolling Stones, des sessions d’enregistrement aux répétitions, en passant par les moments de détente ou de festivités. en parallèle, Mick Jagger, Keith Richards et Charlie Watts racontent comment ils ont vécu cette période d’intense création artistique dictée par le sexe, la drogue et le rock and roll. Anita Pallenberg, alors compagne de Keith Richards, Andy Johns, leur ingénieur du son, Dominique Tarle, Bobby Keys, leur saxophoniste... apportent également leur éclairage sur cette période hors norme.

 

Dans des conditions insolites, voire parfois chaotiques, les Stones concretisent un double-album influencé par l’instabilite sociale et politique de la fin des sixties. Martin Scorsese, Benicio del Toro, William des Black Eyed Peas, Jack White, Sheryl Crow… viennent aussi livrer leurs témoignages sur ce disque mêlant rock, blues, gospel et soul. Resultat ? Exile on main street figure parmi les dix meilleurs albums de tous les temps selon un classement du magazine Rolling Stone.

Ariane Dadier

 

*titre provisoire

 

Pour en savoir plus

le disque.

 

la reédition d’Exile on main street (universal) en version remasterisée et avec dix titres inédits sera disponible dans les bacs le 17 mai.

 

le livre.

 

Exile on main street : une saison en enfer avec les Rolling Stones de Robert Greenfield (éditions le mot et le reste).

 

l’exposition.

 

« soul survivors », avec les photographies d’Ethan Russell et de Dominique Tarle, du 21 mai au 22 septembre 2010 a la galerie de l’instant, a Paris.

 

documentaire.

duree 61’ .

production promotone bv .

annee 2010

 

08:54 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stone free

Les commentaires sont fermés.